Atelier de formation des maires. Thème: « Les nouveaux enjeux de la gouvernance locale au Bénin »


  • CONTEXTE ET JUSTIFICATION DU WORKSHOP

         La gouvernance locale doit pouvoir répondre efficacement aux enjeux du développement à la base. Ceci est l’avis des populations qui aspirent à un cadre de vie idéal et aux services sociaux de base.

En effet, la bonne gouvernance locale est l’ensemble des bonnes pratiques de gestion des affaires publiques locales s’inscrivant dans le strict respect des règles et procédures en vigueur et dans l’intérêt supérieur des usagers des services publics locaux. Elle implique l’adoption et la mise en œuvre de règles, de procédures, d’institutions et de mécanismes permettant aux citoyens d’exprimer leurs intérêts, d’exercer leurs droits et de participer au développement de leur localité   et  est caractérisée par :

-Un processus de formulation de politiques organisées, ouvertes et éclairées ;

-Une administration imprégnée d’éthique professionnelle agissant pour le bien public ;

-Le respect des lois et des textes, des processus transparents et une Société Civile participant efficacement aux affaires publiques.

En somme elle est « un processus permettant aux élus locaux de bien gérer les affaires publiques suivant les dispositions juridiques en vigueur et avec une certaine transparence et visibilité ».

Certaines communes donnent d’ailleurs déjà l’exemple. Beaucoup de maires travaillent à faire émerger leur territoire administratif respectif du fait de la gestion qu’ils en font. Les exemples sont d’ailleurs légion, les Béninois peuvent le témoigner pour le cas des communes en question. Seulement, il faut signaler que ce qui se fait n’est non seulement pas suffisant, mais impacte aussi peu le développement de ces communes.

En effet, avec toute la législation actuelle en général et les nouveautés apportées aux fonctions des élus locaux en particulier, tout laisse présager qu’il ait désormais, plus de responsabilités et de conscience dans l’exercice de la fonction de maire. Il ne peut pas en être autrement quand on sait combien aujourd’hui, la question du développement local reste préoccupante.

Sur les soixante dix sept (77) communes que compte le Bénin, plus des 2/3 peinent encore à se faire l’image d’une cité moderne. En regardant de près, on se rend compte de plusieurs facteurs qui maintiennent ces communes à leur plus simple expression, du fait d’une gouvernance locale déficitaire en initiatives porteuses, tout comme également en management et en leadership. Il s’agit entre autres facteurs de manque de stratégies globales d’élaboration des grandes idées de projets pour les communes, de l’incapacité de certains maires à mobiliser des financements ou à trouver des partenaires nécessaires pour accompagner leurs efforts.

Aussi, les enjeux du développement à la base sont plus que jamais offensifs avec les défis de l’agriculture, de la construction des infrastructures routières, des logements sociaux, des services publics, de l’éducation, de  l’emploi et autres. Pour répondre avec succès à cette pléthore de préoccupations, les communes béninoises ont besoins à leur tête, des élus locaux chevronnés et ingénieux qui possèdent plusieurs atouts, afin de faire décoller le développement local.

C’est au regard de ce tableau de désolation ou de stagnation et surtout de l’importance des enjeux de la gouvernance locale de nos jours que l’ABDC avec le soutien financier de la Fondation Hanns Seidel souhaite organiser un Atelier de formation à l’endroit des Maires des départements du sud, du centre et du septentrion, sur le thème : « Les enjeux de la gouvernance locale au Bénin ».

Cet atelier de formation a pour but de renforcer les capacités des Maires sur les enjeux de la gouvernance locale au plan politique, administratif et économique et se fera en trois phases :

La première à Cotonou et réunissant les maires des communes du sud du BENIN, la deuxième à Bohicon réunissant les maires des communes du centre du BENIN et la dernière phase à Parakou réunissant les maires du septentrion.

A cet effet, trois (03) communicateurs seront donc invités à présenter des communications sur ces différentes questions et à répondre aux préoccupations des différents acteurs invités à ce séminaire.

Pour atteindre le maximum de cibles et pour plus d’impacts sur l’ensemble de la population béninoise d’ici et d’ailleurs, la couverture médiatique de ces ateliers de formation sera assurée par deux (02) chaînes de télévision (Canal 3, ORTB), trois chaînes de radios (Capp Fm, Océan Fm, Radio ORTB) et trois (03) organes de presse écrite (Fraternité, Nouvelle Expression, La Nation).

La première phase de cette série de formation aura lieu le  Jeudi 26 mai 2016 à partir de 09h00, à la Salle de Conférence du Centre de Documentation et d’Information Juridique (CDIJ) de la Cour d’Appel de Cotonou.

OBJECTIF GENERAL

L’atelier de formation envisagé se propose de manière générale de renforcer les capacités des Maires sur les nouveaux enjeux de la gouvernance locale au Bénin.

OBJECTIFS SPECIFIQUES

      De manière spécifique il s’agit de :

  • Faire le bilan de la décentralisation au Bénin ;
  • Sensibiliser les maires pour une prise de responsabilité collective des enjeux de la gouvernance locale en vue d’un développement local durable;
  • Renforcer les capacités des maires sur les objectifs clés de la décentralisation et les textes légaux et réglementaires pour éviter les nombreux constats de dysfonctionnement et de mal gouvernance enregistrés au niveau de certaines communes.

RESULTATS ATTENDUS

R1 OS1 : Le bilan de la décentralisation est fait ;

R2 OS2 : Les Maires sont sensibilisés et prennent l’engagement d’œuvrer pour une bonne gouvernance locale dans leurs communes respectives ;

R3 OS3 : Les capacités des Maires sont renforcées sur les objectifs clés de la décentralisation ainsi que les textes légaux et réglementaires existant en matière de décentralisation au Bénin.

  • METHODOLOGIE DE L’ATELIER DE FORMATION

ORGANISATION

L’organisation pratique de ce séminaire de formation se fera par une équipe composée essentiellement des membres de l’ABDC. Trois communicateurs seront invités à présenter des communications au cours de l’atelier. La conduite des débats se fera par un  modérateur, et un rapporteur général se chargera à la fin de l’activité de faire la synthèse des travaux.

LE PROFIL DES PARTICIPANTS

En considérant que le nombre total de participants serait de cinquante (50) personnes, cet atelier de formation qu’organise l’ABDC connaîtra la présence de plusieurs élus locaux notamment des Maires des communes du sud du Bénin.

Synthèse de l’atelier: Synthèse-atelier-déchanges-avec-les-maires.docx

Galerie de Photos



Previous Image
Next Image

info heading

info content